Rapports de situation

OIM Guinée SitRep post-Ebola 9 au 31 mai 2016

  • Du 9 au 13 mai, l’OIM et le Centers for Disease Control and Prevention (CDC), a procédé à un exercice de simulation de gestion de cas de MVE à Madina Oula, à la
    frontière avec la Sierra Léone. Cet exercice vise à préparer le personnel des Points d’entrée à détecter, notifier et gérer tout cas de maladie à potentiel épidémique, dont la
    MVE. Le second exercice a eu lieu du 22 au 26 mai, à Baala en Guinée forestière.

OIM Guinée Rapport post Ebola 21 avril au 8 mai 2016

  • Entre le 22 et le 29 avril 2016, l’OIM, à travers son sous-bureau de N’Zerekore, a organisé une série de visites de terrain pour rencontrer les autorités administratives et
    militaires de Koyama, Kpaou, Zénié, Baala, Wolono. Elle les a informées de la mise en place des points de contrôle sanitaire aux points d’entrée frontaliers correspondants et leur a présenté les agents de contrôle sanitaire qui y sont déployés.

OIM Guinée SitRep Ebola post-Ebola 1er au 20 avril 2016

  • Le 16 avril, l’OIM a pris part à la cérémonie officielle de fin du micro-cerclage de Koropara, en Guinée forestière, où étaient apparus les derniers cas d’Ebola
    en Guinée. Une délégation composée du Ministre de la Santé, M. Abdourahmane Diallo, du Coordinateur National, Dr Sakoba, de l’Ambassadeur de l’Union
    Européenne, M. Gielen, du Représentant du Chef de mission de l’OIM Guinée, Dr Blaise Bathondoli, et d’autres partenaires de la Riposte, avait fait le
    déplacement depuis Conakry.

OIM Guinée SitRep post-Ebola 8 au 31 mars 2016

  • Deux personnes ont été confirmées positives aux tests de diagnostic rapides de maladie à virus Ebola (MVE) le 17 mars, après les décès de trois membres de leur
    famille des mêmes symptômes s’apparentant à ceux de la MVE. Cet événement marque la résurgence de la maladie à virus Ebola en uinée, près de trois mois après sa fin officielle déclarée par l’OMS.

OIM Guinée SitRep Riposte Ebola post-Ebola 24 février au 7 mars 2016

  • Le 25 février 2016, l’OIM, en partenariat avec les autorités politiques et sanitaires de Boké, l’OMS et la Croix Rouge, a officiellement lancé les activités de surveillance à Base communautaire dans la région.
  • Du vendredi 26 au lundi 29 février, l’OIM a organisé une session de formation en Gestion d’Urgence Sanitaire (GUS) aux cadres de santé de la région de Boké.