Rapoorts FMP

Rapport de suivi des flux migratoires janvier 2016

De juillet 2015 à janvier 2016, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a développé un programme de renforcement des mécanismes de surveillance sanitaire au niveau des principaux Points de Contrôle Sanitaire frontaliers de la Guinée dès Juin 2015. Ce soutien dans la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola ( MVE) aux frontières a été mis en œuvre en partie à travers le déploiement d’agents de suivi des flux migratoires (agents FMP), chargés de recueillir des données démographiques sur les voyageurs dans le respect des règles de confidentialité.

Rapport de suivi des flux migratoires décembre 2015

De juillet 2015 à janvier 2016, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a développé un programme de renforcement des mécanismes de surveillance sanitaire au niveau des principaux Points de Contrôle Sanitaire frontaliers de la Guinée dès Juin 2015. Ce soutien dans la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola ( MVE) aux frontières a été mis en œuvre en partie à travers le déploiement d’agents de suivi des flux migratoires (agents FMP), chargés de recueillir des données démographiques sur les voyageurs dans le respect des règles de confidentialité.

Rapport de suivi des flux migratoires novembre 2015

De juillet 2015 à janvier 2016, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a développé un programme de renforcement des mécanismes de surveillance sanitaire au niveau des principaux Points de Contrôle Sanitaire frontaliers de la Guinée dès Juin 2015. Ce soutien dans la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola ( MVE) aux frontières a été mis en œuvre en partie à travers le déploiement d’agents de suivi des flux migratoires (agents FMP), chargés de recueillir des données démographiques sur les voyageurs dans le respect des règles de confidentialité.

Rapport de suivi des flux migratoires octobre 2015

De juillet 2015 à janvier 2016, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a développé un programme de renforcement des mécanismes de surveillance sanitaire au niveau des principaux Points de Contrôle Sanitaire frontaliers de la Guinée dès Juin 2015. Ce soutien dans la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola ( MVE) aux frontières a été mis en œuvre en partie à travers le déploiement d’agents de suivi des flux migratoires (agents FMP), chargés de recueillir des données démographiques sur les voyageurs dans le respect des règles de confidentialité.

Rapport de suivi des flux migratoires septembre 2015

De juillet 2015 à janvier 2016, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a développé un programme de renforcement des mécanismes de surveillance sanitaire au niveau des principaux Points de Contrôle Sanitaire frontaliers de la Guinée dès Juin 2015. Ce soutien dans la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola ( MVE) aux frontières a été mis en œuvre en partie à travers le déploiement d’agents de suivi des flux migratoires (agents FMP), chargés de recueillir des données démographiques sur les voyageurs dans le respect des règles de confidentialité.